25 oct. 2010

Chapitre 5 : le patron de corset parfait

Ca y est, vous êtes enfin convaincue qu'un corset super fashion est THE truc qui manque dans votre garde robe, et que VRAIMENT vous n'aurez de repos que lorsque vous aurez fini le dernier ourlet ?

Bien. C'était pas trop tôt.

Faire un corset est un jeu d'enfant. le seul GROS problème c'est de réussir le patron afin qu'il flatte vos formes de façon optimale, donne une taille de guêpe et un cambré parfait. Après de longues et minutieuses recherches sur le nain ternet, j'ai fini par me faire à l'idée que la technique la plus sûre bien que la plus violente pour un patron de corset était celle dite de "l'enroulage dans du gros scotch".
Comme son nom l'indique, on s'enroule bien serré dans du gros scotch afin de produire un moule aux dimensions exactes de son buste. Mieux vaut être 2 pour le faire, mais je m'y suis essayée seule pour éviter un grand moment d'humiliation, et je suis plutôt contente du résultat.




J'ai trouvé une bonne description de la technique sur le merveilleux site suivant (an anglais mais je vais faire un résumé) : waisted.com

1) sacrifier un t-shirt

Oui en fait, on n'enroule pas le scotch directement sur la peau, sauf si vous êtes d'humeur à vous faire une épilation intégrale du nombril jusqu'au cou. Prenez donc un t-shirt ou un débardeur que vous êtes prête à sacrifier, et qui surtout descend bien sur les hanches.

2) faire péter le gros scotch de la mort qui tue

En théorie (mais je le fais jamais) il faut commencer par poser une bande en partant de l'épaule, en passant par l'entre jambe et en remontant sur l'épaule, des deux côtés. Cela crée une tension verticale qui s'opposera à la forte tension horizontale du corset.
Ensuite, on rentre bien le ventre et on essaye de respirer vers le haut, par la poitrine. Tout en gardant le ventre bien rentré, on enroule une première couche de scotch de haut en bas, en serrant bien. On descend assez bas sur les hanches et on remonte assez haut pour couvrir la poitrine.

On continue à enrouler, une seconde couche puis une troisième, en essayant cette fois-ci de vraiment donner au moule la forme que l'on veut pour le corset, en soutenant la poitrine et en aplatissant le gras du bide.

3) dessiner les futures coutures

On découpera les pièces le long de ces marques (qui seront à retracer proprement par la suite) donc il faut réfléchir avant à combien de pièces on veut. J'en fait trois de chaque côté en général, on peut en faire plus.

Dessiner la couture du devant, parfaitement au milieu du corset, à l'aide d'une règle souple ou d'un morceau de scotch vertical.  Demander de l'aide pour la couture de derrière, sinon attendre d'avoir retiré le moule. Tracer aussi la marque de la taille.
Dessiner les coutures sur les cotés, en les espaçant également. J'ai fait ça un peu au pif la première fois genre "oh tiens ici ça devrait être joli" et comme ça rend bien je continue comme ça.
J'avais regardé beaucoup (beaucoup) de photos de corsets sur des sites de corsetières dont le travail me fera toujours baver d'admiration, et j'avais essayé de noter les emplacement des coutures.

4) se démouler

Si vous respirez toujours, bravo, vous pouvez maintenant retirer cet instrument de torture. Le plus simple : une paire de ciseaux résistants et aiguisés, et hop, on découpe le long de la couture du devant, le t-shirt et le scotch ne font plus qu'un. Essayez de couper droit, on s'est pas cassé le cul à tracer une belle couture bien droite pour tout fiche en l'air maintenant.

5) tout bien numéroter

Des pièces de corset, ça se ressemble, il ne faut pas les mélanger ni oublier où est le haut et où est le bas. Numérotez minutieusement les pièces, notez le nom de chacune (devant, côté (1,2...), dos), dessinez une petite flèche pour indiquer dans quel sens orienter les pièces, ou écrivez "haut" et "bas" dessus.

6) transférer le patron à plat

Il faut à présent "aplatir" chaque pièce préalablement découpée, et dessiner son contour sur une feuille de papier ou du tissu, afin de créer le véritable patron à partir de ce moule. Ce n'est pas évident, mais en persévérant on arrive à tout ! On inscrit toutes les infos et tous les numéros sur le nouveau patron, toujours pour ne pas perdre le fil. C'est aussi le moment de redessiner les contours comme on le souhaite, la forme du décolleté, les lignes du haut et du bas du corset, les coutures centrales bien droites à la règle...

Update: j'ai oublié de préciser un truc super important. Pour les pièces du dos, qui porteront les œillets, il ne faut pas leur laisser leur longueur initiale bien sûr ! Il faut raccourcir ! Selon si vous souhaitez que le laçage soit très apparent ou non, laissez 10 à 20cm d'ouverture dans le dos avant serrage. Le mieux pour pas se planter c'est (encore une fois) de faire un brouillon avant, ou d'avoir un mannequin de couture à ses mesures.


7) premier essayage et premières retouches

Si on épingle les pièces du patron ainsi créé les unes avec les autres, on obtient un premier brouillon du futur corset, cela permet de voir si la forme générale nous plait, et éventuellement de faire des retouches. Bien sûr, ça ne donne PAS DU TOUT la forme qu'un vrai corset baleiné peut donner, mais ça donne une première idée.




Voilàààààà vous avez à présent entre les mains le "patron parfait"... hem... enfin en théorie.


 Very sexy, isn't it ?


suite au prochain épisode !

38 commentaires:

  1. bah moi j'dit que c'est une super idée... à essayer !! je continue la visite ^^

    RépondreSupprimer
  2. ha! voila ce que je chercher comme methode pour reussir son corset et je vais le faire merçi

    RépondreSupprimer
  3. merci, c'est formidablement drôle et sympathique
    je ne fais plus de couture depuis longtemps (des années kilos) mais ça me donne envie.
    cordialement
    fabienne

    RépondreSupprimer
  4. merci ;)
    moi ce qui m'a donné envie de m'y mettre c'est de fabriquer des trucs inutiles (genre on trouve rarement l'occasion de les porter) mais qui sortent de l'ordinaire, ou juste pour le plaisir de découvrir comment on fabriquait les vêtements dans le passé !
    bonne lecture

    RépondreSupprimer
  5. un grand merci pour ce tuto que dis je ce cours!
    hyper complet et le cadeau "bonux" c est que vous nous faites beneficier de vos erreurs.
    le ton est egalement super sympa,j ai devoré votre site.
    bref moi qui tournais depuis lgtps autour des corsets c est decidé je me lance forte de vos explications et de votre methode de patronage ( peu academique mais rudement pratique et fiable)
    encore mille mercis et mille bravos a vous

    RépondreSupprimer
  6. merci merci ;)
    oui en effet j'ai fait beaucoup d'erreurs plus ou moins stupides donc si ça peut servir de leçon aux autres c'est pas mal.

    Pour la méthode du scotch, elle n'est pas infaillible, et je pense vraiment que faire un brouillon avant est conseillé, mais vu qu'il n'existe aucun patron de corset potable sur internet... c'est le mieux que j'ai trouvé !

    Bon courage et n'hésitez pas si vous avez des questions

    RépondreSupprimer
  7. Génial je viens de réaliser un corset pour ma fille et malheureusement il n'est pas parfait car elle est ronde de hanches et fine de taille. Du coup je vais transformer mon patron grâce à vos précieux conseils je vous enverrai la photo. Merci encore. Cordialement
    Marie

    RépondreSupprimer
  8. j'espère que ça va marcher ! bon courage

    RépondreSupprimer
  9. L'idée est bonne mais je reste dubitative.
    A mon sens le plus simple c'est quand même d'acheter un patron du commerce pour un corset. Il y en a des "modernes" et des "époque".
    Il suffit ensuite de faire une toile, c'est à dire un corset dans un tissu moche (mais adéquat), d'adapter le patron grâce à cet essai, et ensuite de s'attaquer au corset proprement dit.
    L'essentiel est un tissu adapté (coutil) et des baleine adaptées (acier spiralé et non spiralé).

    RépondreSupprimer
  10. Oui comme je disais la méthode du scotch est une option parmi d'autres et il vaut mieux bien connaitre les formes des pieces de patronnage avant.

    N'empêche que ça marche pas trop mal ;-)

    RépondreSupprimer
  11. bonjour,
    je souhaiterais faire un corset pour cosplay de ciel phantomhive(en fille) dans black butler et je me demandais si pouvais "greffer" un corset a une robe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      J'avoue que je ne sais pas trop, en général non le corset se porte librement par dessus une jupe ou une robe, mais peut-être est-ce possible de tout attacher.

      Le problème principal a priori serait qu'un corset a une forme qui varie et qui épouse la forme du corps quand on le serre. Ca risque de plisser énormément un tissu attaché dessous.

      Un bustier sans baleines serait peut-être plus adapté ?

      Bon courage !

      Supprimer
  12. Bonjour, bonjour, j'ai découvert votre blog avant hier et j'ai adooooré!!! Merci!
    J'ai donc pris la décision de me lancer dans la conception de ma robe de mariée... Et hop, enroulée dans du scotch... avec des traits de marqueurs partout... lol (j'ai pris des photos si je réussi elles vaudront de l'or le jour du mariage!
    J'ai cependant une question, enfin plutôt plusieurs: quelles différences entre les baleines? et pour l'attache, en cuillère ou pas? L'idée c'est de faire ça: http://imagenoire.i.m.pic.centerblog.net/855f5825.jpg mais en blanc... Si vous avez des conseils... Merci

    RépondreSupprimer
  13. Merci !
    Wow c'est un projet de taille !

    Pour les baleines, utiliser des 1cm de large pour l'arrière et sous le busc devant, sinon des 5ou 6mm si les autres coutures sont rapprochées.
    En acier pour un corset, en plastique pour un bustier, moins serré...

    Le busc en cuillere je crois que c'est pour les corsets belle epoque qui suivent l'arrondi du ventre.

    Sinon, bon courage pour la robe, j''espère que vous avez un bon patron.

    Pour le patron du corset il faut faire des brouillons (avec baleines enfilées) avant de se lancer dans le définitif pour éviter les mauvaises surprises...
    Dans un autre article intitulé «detail technique» j'explique le piège de l'incurvation des pieces du patron (erreur que je faisais depuis le début).

    Voila pour l'instant ce que je peux dire (notez bien que je ne suis pas couturière pro, je bidouille en apprenant sur le tas !)

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui j'oubliais il y a aussi des baleines en acier mais spiralées, beaucoup plus souples. Pas mal pour les endroits tres incurvés par exemple...

    RépondreSupprimer
  15. lol je suis une pro dans l'apprentissage du bidouillage aussi... Pour répondre à votre question: je n'ai aucun patron, juste l'image que je vous ai mise en lien mais même pas peur!

    RépondreSupprimer
  16. Ok !
    Vous bossez sur un mannequin de couture ? Ca peut aider !
    Sinon sur les sites de patrons de couture genre sewingpatterns il y a certainement des patrons de robe du meme genre pour avoir quelque chose sur quoi s'appuyer pour travailler :)

    RépondreSupprimer
  17. Comment dire...? lol Je n'ai pas de mannequin non plus mais j'en cherche un activement...
    Merci pour tous vos conseils... Je me suis posée une autre question cette nuit (et oui c'est du bidouillage réfléchi lol).Là, j'ai un moule de moi-même, en scotch, dans ma cuisine, gribouillé de partout...

    Une fois les morceaux (de scotch) découpés, faudra-il laisser des marges de couture (1 cm de chaque côté sur chaque pièce)? Pour éviter les décalages par rapport aux axes dessinés...

    Merci, bonne journée

    RépondreSupprimer
  18. Oui c'est une bonne idée, par contre dans le dos il faut laisser 10 ou 15cm d'ouverture (donc raccourcir les pièces par rapport au moule initial) pour pouvoir serrer le corset après...

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour, j'ai presque tout reçu pour ma robe (tissus, fournitures corset et crinoline...), j'attends encore le mannequin qui doit arriver par la poste... Peut être pourriez-vous m'aider? Comment faire un jupon à crinoline? J'ai ce qu'il faut mais je n'ai aucune idée de comment procéder... (je sais que l'on peut acheter des patrons sur Alysse création mais j'ai déjà dépensé près de 350 euros avec le tissus, les fournitures et le mannequin de couture...)... Pourriez vous m'expliquer svp

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour, je voulais juste vous dire que j'ai trouvé comment faire la crinoline! Sinon j'ai enfin commencé, je vous donne l'adresse de mon blog, si jamais vous trouvez le temps de regarder et de me conseiller... Ce serait hyper simpa... nioui29.canalblog.com

    Bon week end

    RépondreSupprimer
  21. Ah super !
    Sinon j'aurais dit : sur internet il y a sûrement plein de patrons ou d'explications gratuites pour une crinoline simple.

    Mais simplement c'est un jupon dans lequel on coud plusieurs cercles de canaux (ou fourreau, ou je sais pas trop comment appeler ça) pour ensuite y enfiler les cercles de baleines.

    Bon courage :)

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour,

    j'arrive longtemps après pour poser une question "bête"... Si on a un mannequin à sa propre taille, par exemple un mannequin réglable à molettes, pourquoi se mettre soi même dans le t-shirt ?

    Pourquoi pas faire le coup du t-shirt + scotch sur le mannequin ?

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour
    Avoir un mannequin réglable c'est super pour travailler et vérifier que les mesures correspondent au fur et à mesure qu'on construit le corset.

    Mais, le mannequin n'est pas du tout compressible, contrairement au corps humain quand on met un corset. L'idée de l'enroulage dans du scotch c'est pour pouvoir serrer assez fort, notamment le tour de taille et avoir un moule "corseté" de son buste.

    Lorsqu'on met le corset sur le mannequin, on peut pas serrer ! Donc ça donne une idée générale de la forme et des dimensions, mais jamais le rendu final et l'aspect taille fine.

    Après il est tout à fait possible de ne pas faire le coup du scotch, juste mesurer ses mensurations et calculer ensuite quelles doivent être les dimensions des pièces du corset pour qu'une fois porté, on ait de la marge de serrage, surtout dans le dos.

    C'est un peu compliqué et j'ai appris sur le tas, en faisant des erreurs. Une autre idée est de prendre un patron du commerce et voir déjà ce que ça rend avant de se lancer dans un corset plus personnalisé à ses mensurations.

    RépondreSupprimer
  24. Merci de ta réponse :-)

    Je comprend mieux l'intérêt de le faire sur soi...

    Pour les patrons du commerce, j'ai deux problèmes :

    D'une part, je souhaite une forme particulière de corset pour laquelle je ne trouve pas de patron...

    D'autre part, même si je prenais une autre forme avec les patrons existants cela ne peut pas m'aller car je fais du 80A, 65 de tour de taille et 96 de hanches... Du coup soit mes hanches ne rentrent pas soit ça a toutes les chances de bailler énormément à la poitrine et à ne pas suivre la taille...

    Je suis donc condamnée à patronner direct... D'où ma recherche et mes interrogations...

    Merci de ce super tuto plein d'humour :-)

    RépondreSupprimer
  25. Je comprends, mieux vaut s'enrouler dans du scotch alors !

    J'insiste sur le fait que (surtout quand on a pas une forte poitrine, c'est mon cas également), ce sont les coutures baleinées qui donnent la forme au corset (poitrine et hanches) d'où mon petit schéma dans l'article "petit détail". C'est dur à coudre à plat mais ça prend tout de suite la forme voulue après. Pas facile à expliquer, il faut le faire et le voir pour comprendre.

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour,

    Merci beaucoup ! :-)

    La nuit portant conseil et posant quelques questions, j'aimerais savoir la chose suivante...

    J'ai déjà des underbust du commerce, dont plusieurs qui me vont très bien (sauf que je veux un overbust).

    Il n'y a rien qui compresse mieux qu'un serre taille.

    Aussi, vous parait il pertinent de faire le saucissonnage avec un de mes underbust ? Histoire d'être près de l'objectif malgré la surépaisseur due à l'underbust lui même...

    RépondreSupprimer
  27. Ok. Dans ce cas, pourquoi pas recopier le patronage du underbust et simplement prolonger les pièces de patronage pour dessiner un overbust ? Tout se tente !
    Faites différents essais, il ne faut pas beaucoup de tissu pour faire une moitié de corset et voir ce que ça donne.
    L'underbust donnera déjà la position des baleines et la largeur des pièces, la moitié du boulot est déjà fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je sert très peu la taille et pas mal le haut et les hanches, le serre-taille est assez déformé (l'ouverture dans le dos fait une forme comme les enseignes de tabac)

      Du coup, c'est pas du tout sûr que ce soit pertinent sauf peut être devant... Qu'en penses tu ? (si c'est pert

      Par ailleurs, je viens de me lancer dans ton tuto, je pense que tu pourrais y ajouter :

      "éviter de faire tard le soir afin de ne pas se faire peur avec le risque de manque de scotch ou la recherche d'une voisine pour vous scotcher le dos vu qu'on a les bras un peu court pour ça"...

      "penser à se faire un chignon avant, pour éviter de se coller trop de cheveux dans le scotch" (arggghhh !!)

      :P

      Le coup de faire sur soi est effectivement plus que pertinent : mon ensemble T-shirt/ scotch posé sur mon mannequin n'y colle pas vraiment car au final mon buste est bien moins large et j'ai aussi l'impression que mes proportions en hauteur sont différentes (je veux mettre des bretelles à mon corset)

      Maintenant, je vais cogiter et lire pour faire le dessin / découpage des pièces (et je pense à ça aussi : http://begirlybecrazy.blogspot.fr/2011/07/detail-technique.html)

      Merci encore de ce super tuto ! :)

      (suite un autre jour !)

      Supprimer
    2. faut pas de mentir, c'est hyper compliqué cette histoire de patron. je viens d'essayer un modèle historique et c'est totalement raté. Des heures passées pour rien. Au final j'aurais dû reprendre mon patron personnalisé et tout mesurer pour tout adapter au patron historique.
      Donc je pense que c'est bien que tu aies un patron de base à tes mensurations, essayes ensuite de dessiner les pièces du patron en t'inspirant des patrons historiques sur internet (mais en simplifiant).
      Je n'ai pas de serre taille mais peut-être que c'est pas adapté pour faire un patron de corset entier, je sais pas trop :/

      Faut surtout bien mesurer sur soi même et sur le patron qu'on dessine: le tour de taille avant et après serrage, le tour de poitrine et le tour de hanches. Si ça correspond bien alors ça devrait aller.
      Bon courage car il en faut...

      Supprimer
    3. Bon, j'ai étudié le coup du report du serre-taille tout en comparant avec les livres et les patrons en ligne : en fait ce n'est pas possible.

      les baleines sont complètement de travers car le coté sinueux de mon anatomie n'est pas prévu... seules les 2 parties autours du busc sont OK et ça dérive déjà dès la seconde pièce, la baleine du coté est pas du tout bien placée si on a un point de vue "académique"...

      Je vais y arriver ! :P

      Supprimer
  28. Bonjour,

    juste te dire merci de ta réponse par courriel, je suis en train de réfléchir à tout ça... Je reviens plus tard ! ;)

    RépondreSupprimer
  29. Bonsoir !

    Je vais finir par m'y mettre, à mon corset de reeeeeve. (Le probleme : j'habite en province, donc les tissus, c'est pas facile à trouver)

    Petite astuce de ma môman pour éviter le sacrifice du pôvre-tee-shirt-qu'il-nous-avait-pas-fait-de-mal-quand-même, y à la méthode : "je découpe un sac poubelle au fond pour en fait un tube et je mets ce tube, à la place du t-shirt". C'est encore plus glamour, évidemment, mais le t-shirt échappe au carnage.



    Bisous !

    PS : le bidouillage c'est trop biennnnnnnnnnn !

    RépondreSupprimer
  30. voila la 1ere etape est faite =)

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=694584950562650&set=a.429658903721924.99500.429644903723324&type=1&theater

    merciiii pour ce blog super bien expliquer j' adore =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et bon courage pour ton projet !

      Supprimer
  31. Bonjour!
    je me lance dans le projet de ma robe de mariée, et ne trouvant pas de patron de corset qui m'intéresse (j'en veux un beau avec pleins de découpes en biais et tout) je voulais savoir si cette astucieuse technique du "scotch" pourrait faire l'affaire... Voila MA question: étant donné que l'on ne peut pas gagner beaucoup de cm en tour de taille avec du scotch, faut il enlever de la matière sur chaque pièce tout autour de la taille, ou juste les pièces du dos suffisent? (je ne sais pas si j'ai bien su me faire comprendre... En tout cas, merci!! super technique, super tuto! pour les morpho "atypiques" comme moi, cela sera d'une aide précieuse!! <3

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour!
    je me lance dans le projet de ma robe de mariée, et ne trouvant pas de patron de corset qui m'intéresse (j'en veux un beau avec pleins de découpes en biais et tout) je voulais savoir si cette astucieuse technique du "scotch" pourrait faire l'affaire... Voila MA question: étant donné que l'on ne peut pas gagner beaucoup de cm en tour de taille avec du scotch, faut il enlever de la matière sur chaque pièce tout autour de la taille, ou juste les pièces du dos suffisent? (je ne sais pas si j'ai bien su me faire comprendre... En tout cas, merci!! super technique, super tuto! pour les morpho "atypiques" comme moi, cela sera d'une aide précieuse!! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      Je pense que la technique du scotch permet de faire un moule de son buste. A partir de ce moule on peut mieux adapter les pièces du patron final. Pour ce qui est du tour de taille, il faut dessiner le patron en fonction du tour de taille réduit (il faut que la somme des largeurs des pièces du patron final soit égale au tour de taille voulu). Quand on adapte un patron de corset à ses propres mesures, on retire quelques millimètres sur chaque couture, c'est-à-dire sur chaque pièce du patron sauf l'ouverture avant et l'ouverture arrière.

      Ensuite je précise que la première fois que j'ai utilisé le scotch c'était il y a quasiment 10 ans. Depuis, je n'utilise plus cette technique, je préfère adapter les patrons historiques et les redessiner en mesurant directement mon corps et en reportant ces mesures sur le dessin.
      Mais l'avantage du moule c'est que ça donne les mesures de tout le buste, parce que nos formes ne correspondent pas à un mannequin de couture qui est rigide et standardisé.

      Je te conseille de faire plusieurs essais avec du tissu "brouillon", de couper dedans, de l'essayer, de le modifier, de comparer avec les patronages de corsets historiques, jusqu'à obtenir un brouillon (baleiné) qui colle vraiment à la silhouette voulue. Et seulement au dernier moment, quand on est vraiment sûr que c'est bon, on peut couper dans le tissu final.

      Bon courage !

      Supprimer